Histoire & Objectifs

collegium-international-reunion.jpg

Le Collegium international a été créé en 2002 dans le prolongement du Groupe des dix. Anciens chefs d’État, leaders politiques, ainsi que philosophes et savants des cinq continents se sont associés pour trouver des réponses aux défis de notre temps.
 

S'il est urgent d'alerter, il est encore plus urgent de commencer. Commençons !

Histoire

Le Collegium International éthique, scientifique et politique est une association basée en France qui a été fondé en 2002 par Milan Kučan, président de la Slovénie, Michel Rocard, ancien premier ministre français, co-présidents, Stéphane Hessel, vice-président, et Sacha Goldman, secrétaire-général. Il rassemble des femmes et des hommes d'État, des philosophes, des savants des cinq continents.

Origine

Le Collegium International souhaite trouver des réponses intelligentes et appropriés qu'attendent les peuples du monde face aux nouveaux défis de notre temps. Un appel pour l'établissement du Collegium fut rendu public en février 2002 à New York et ses membres ont été officiellement présentés le 2 avril 2003 à Bruxelles devant le Parlement européen.

Les membres du Collegium et les membres associés, les signataires de l'Appel, sont des scientifiques, des philosophes et d'anciens ou actuels chef d'Etat et de Gouvernement, des hommes et femmes leaders politiques, ainsi que des parlementaires et diplomates.

Composition

Le Collegium International est désormais présidé par Jacques Toubon, ancien ministre et Défenseur des Droits français, et Pascal Lamy, ancien Directeur de l'OMC. Le groupe inclut : les anciens Présidents Fernando Henrique Cardoso du Brésil et Alpha Oumar Konaré du Mali ; Ruth Dreifuss, ancienne conseillère fédérale de la Suisse ; les philosophes Edgar Morin, Jürgen Habermas et Jean-Pierre Dupuy ; le professeur de droit international Mireille Delmas-Marty ; l'ancien Président d'Irlande et Haut Commissaire pour les Droits Humains à l'ONU Mary Robinson ; les économistes lauréats du prix Nobel Joseph Stiglitz et Amartya Sen, l'ancien ambassadeur des États-Unis William vanden Heuvel. Les autres membres du Collegium international sont, entre autres Bernard Miyet, Bernard Miyet, Michael W.Doyle, Henri Atlan, René Passet, Wolfgang Sachs et Ahmedou Ould-Abdallah.

> Bureau du Collegium International

> Membres du Collegium International

Objectifs

Le principal objectif du Collegium est de façonner des grandes lignes directrices pour orienter des actions plus concrètes, avec pour exigence l’intégrité éthique et la viabilité politique. Pour atteindre ce but, le Collegium s’appuie sur la diversité de ses membres, leur sagesse politique et leurs connaissances scientifiques, ainsi que leur expérience et intégrité. Le Collegium s’efforce de proposer des approches nouvelles et originales, capables de faire face à la crise qui menace la planète et les sociétés humaines, en Interdépendance sans cesse croissante.

Le Collegium s’est résolument engagé dans ce combat et a déjà produit de nombreuses rédactions, une série de publications et un projet éditorial comprenant une collection d’ouvrages et un livre blanc.
Prendre la mesure des dérèglements et des contradictions de notre monde, imaginer et proposer des orientations qui soient à la hauteur des périls qui menacent l’équilibre de la planète, rechercher un nouveau sens à donner aujourd’hui à l’aventure humaine,  marquée par la mondialisation et l’Interdépendance de tous les pays, tous les peuples et de tous les êtres humains : telle est la tâche dévolue au Collegium international éthique, politique et scientifique à la création duquel nous avons pris ensemble l’initiative d’appeler. Par sa composition, réunissant aussi bien des hommes de pensée dans les domaines philosophique, scientifique et artistique, que des dirigeants politiques de grande responsabilité, par la qualité et le nombre des signataires de notre Appel, par les contacts déjà établis avec le Secrétaire général des Nations Unies et les membres du G8, le Collegium doit pouvoir assumer une mission dont l’urgence apparaît de plus en plus décisive. La radicalisation  de la crise qui affecte tous les aspects de la vie sur notre terre patrie, exige une nouvelle alliance entre intellectuels et hommes d’Etat pour jeter les premières  bases d’un contrat civilisationnel, et tenter  de répondre pour les hommes du XXI siècle aux trois questions essentielles, inspirées d’Emmanuel Kant :

Que voulons-nous faire de notre planète ?
Que voulons-nous faire de l’espèce humaine ?
Que voulons-nous faire de notre vie ?

Milan Kučan & Michel Rocard, fondateurs du Collegium International

 
I’m an image title
I’m an image title
I’m an image title